Sweihan

Le soleil décline doucement
Sur tes courbes généreuses
Et ses rayons d’or et d’argent
Se fondent en toi profondément

Peu à peu le silence s’impose
Chassant les derniers moteurs
Et tes dégradés de rose
Peu à peu se meurent

Plus de jolies rayures nacrées
Dansant dans le souffle du vent
Une nuit douce, enflammée
T’envahie soudainement

Et seule l’ultime lueur
D’un feu de l’amitié
Pose quelques couleurs
Sur tes pentes incurvées

T’offrant vers le matin
Le plus beau de la vie
La tablée de copains
Qu’on voudrait infini

Lili Saint Laurent © 2018