All-Inclusive trip đŸ‡«đŸ‡·

La semaine derniĂšre, j’ai fait une dĂ©couverte incroyable ! Un voyage au cƓur d’un monde parallĂšle : le club de vacances.

Direction Tenerife

S’envoler vers une Ăźle qui affiche 23 degrĂ©s minimum en novembre, Ă  deux heures de chez moi. Comment refuser une telle aubaine ? J’ai donc fait ma valise en moins de deux minutes.

Heureuse ! Car en ce qui me concerne qui dit voyage, dit partir Ă  l’aventure, loin des sentiers battus, Ă  la dĂ©couverte de l’autre. Enfin, ça, c’est ce que je croyais avant ! Avant que le rĂ©ceptionniste de l’hĂŽtel, sans crier gare, m’attrape le bras et me bague comme un pigeon voyageur.

Le bracelet magique

Et me voici donc affublĂ©e d’un bout de plastique orange fluo. Non seulement je n’ai pas choisi la couleur, mais en plus, je vais devoir le garder en permanence. En gros, si tu l’enlĂšves tu sors !

C’est la clĂ© d’accĂšs Ă  toutes les options du club : nourriture, sport, etc. Et lĂ , moi qui avais envisagĂ© de le porter Ă  la cheville, je m’imagine mettre mon pied sur le bar pour commander un coca et je pars dans un grand Ă©clat de rire !!

SĂ©same d’un monde standardisĂ©

C’est « le » signe de reconnaissance. Qu’importe le pays d’accueil, on mange comme Ă  la maison, on fait la queue comme dans les transports, on ne communique que dans sa langue d’origine. En rĂ©sumĂ©, on part en vacances sans sortir de sa zone de confort.

Une vĂ©ritable dĂ©couverte pour moi ! La seule chose qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule Ă  ĂȘtre ridicule, tout le monde en porte un !

Et mon sentiment d’évasion dans tout ça ?

Une petite porte dĂ©robĂ©e donnant accĂšs Ă  la plage locale. Lorsque je l’ai empruntĂ©e, j’ai ressenti un immense sentiment de libertĂ©, mais de courte durĂ©e. Car, j’ai vite rĂ©alisĂ© que je portais toujours au poignet ce bracelet orange fluo, avec mon matricule