Vivre, tout simplement !

Dans le petit matin
D'une fin d'été
Je dilue mon chagrin
Dans une larme de café

Face à la mer
Je savoure l'instant
Malgré le calvaire
Des tremblements

Fixer l'horizon
Pour oublier les heures
Et cette lame de fond
Qui appelle les pleurs

Après toutes ces années
Malgré l'accoutumance
Cette cohabitation forcée
N'a pas de cohérence

Et cette friche d'errance
Qui me glace les os
Érode ma patience
Alourdit le fardeau

Désespérément
Je chavire
Obstinément
Je respire

Je cherche dans le lointain
La force d'en rire
De tendre vers demain
Sans trop m'aigrir

Et le chant des mouettes
Magique incantation
Deviens anachorète
En points de suspension

Entre ce monde de silence
Et ma vie chamboulée
Toujours en quête de sens
Je suis écartelée

Me bouffant l'énergie
En mode autocentrée
Je n'ai plus de répit
Pour m'extérioriser

Je voudrais le crier
Contrecarrer le temps
Pour ne pas m’effacer
Dans le regard des gens 

Car vivre sans partage 
Est une prison
Qui me donne la rage
De repartir au front 

Un soleil prometteur
Déployant ses rayons
Réchauffe mon coeur
Et me rend la raison

De vous à moi
Point de séparation
Je ne changerai pas
Et c’est sans condition

Lili Saint Laurent © 2019