Miss Almost

Quand je me rĂ©veille Ă  8 heures du matin, je dois immĂ©diatement prendre ma premiĂšre dose de mĂ©dicaments, et garder en tĂȘte qu’il faut Ă©merger doucement…

Si je ne respecte pas le systĂšme dose/heure prĂ©cise ou que je dĂ©cide de refaire le monde dans la seconde… Alors je deviens Miss Almost (Madame À peu prĂšs), soit la reine dans le monde de Parkinson !

  • Le petit-dĂ©jeuner prend des allures de voyage dans l’espace : le pot de confiture vole, le cafĂ©, tels les anneaux de Saturne, tourne autour de ma tasse et non dedans…
  • Mon corps rigide et nerveux ressemble Ă  une navette spatiale prĂȘte Ă  dĂ©coller Ă  tout instant…
  • L’étape de la douche se transforme en boĂźte de nuit : savon dansant, sol glissant et dyskinĂ©sies pour le Hip-Hop…
  • Le couloir devient le lieu oĂč l’on peut expĂ©rimenter l’escargot « attitude », lentement mais sĂ»rement !
  • Mon inimitable tremblement du bras droit me permet de faire les meilleurs cocktails du quartier (cela peut-paraĂźtre cool, mais Ă  la longue ça use, surtout que le matin cela ne sert Ă  rien !)
  • Mon corps devient athlĂ©tique et se met Ă  rĂ©aliser, en dehors de ma propre volontĂ©, de belles performances acrobatiques et cela, Ă  vĂ©lo, dans les escaliers ou tout simplement rien qu’avec mes pieds…

Bien sĂ»r, cette liste est loin d’ĂȘtre exhaustive. Ceux-lĂ  ne sont que quelques exemples, de mes jours heureux. Car mon colocataire est diabolique et son imagination semble sans borne !

Le meilleur moyen de passer une agrĂ©able journĂ©e ? Surtout ne pas oublier ces deux Ă©tapes essentielles :

  •  Prendre mes mĂ©dicaments Ă  l’heure,
  • et ne prĂ©voir aucune activitĂ© compliquĂ©e ou rapide dans la premiĂšre heure suivant mon rĂ©veil.