Close
Skip to content

11 Comments

  1. Marie Christine O Dowd
    1 juillet 2016 @ 5h56

    Bravo Lili, c'est tellement vrai et évident, tu as raison. Mais quel force il faut pour mener un tel combat, un combat personnel , celui d'une vie .

    Reply

  2. Lili Saint Laurent
    1 juillet 2016 @ 6h33

    Il faut de la force, c'est vrai, celle de combattre ensemble et de partager ! Merci de ton amitié et de ta présence à mes côtés. Affectueuses pensées. Lili

    Reply

  3. Anonyme
    1 juillet 2016 @ 7h14

    Merci Lili pour ces mots tellement justes…j essaie moi aussi de contrer Parki en lui laissant le moins de place possible dans ma vie…elle est pourtant toujours prête à en vouloir plus…ce sont mes petits enfants la couture la lecture…a qui je laisse le soin de prendre le maximum de mon temps pour lui en laisser le moins possible. …lutter combattre pour moi et mes proches..pour me tenir comme un ” i ” comme vous dites…la meilleure des journées pour toi

    Reply

  4. Arnaud Masson
    1 juillet 2016 @ 8h23

    Tellement impressionné par ta créativité et ton talent d'écriture en plus de ta volonté innébranlable. Continues à inventer et te réinventer… Z

    Reply

  5. Lili Saint Laurent
    1 juillet 2016 @ 8h46

    Merci beaucoup pour ces mots si doux, si tendres ! La malade nous amoindrit tout en rendant plus endurant, quel paradoxe ! A travers vos mots (maux), je devine une force extraordinaire et lumineuse, quelle chance pour vos petits enfants ! Au plaisir de vous lire de nouveau. Amitiés. Lili

    Reply

  6. Lili Saint Laurent
    1 juillet 2016 @ 9h05

    Ton regard bienveillant et ton amour inconditionnel sont des garde-fou puissants qui me guident et m'apaisent aussi dans les moments de doute. Et nos crises de fous rires, comme des lames acérées, renvoient régulièrement ce Fils de Park's au tapis. Et c'est tant mieux !!! Merci 🙂 Ta Zzz

    Reply

  7. Sylvie-Anne
    1 juillet 2016 @ 19h28

    Une fois de plus…
    Balle au centre,
    coup franc
    et droit au but,
    goal marqué par Lili!

    Touchée en plein coeur,
    je partage
    et
    t'applaudis…

    Sylvie-Anne, la Belge

    Ben oui…C'est pas tous les jours qu'on est en quart de finale… 🙂

    Reply

  8. Anonyme
    4 juillet 2016 @ 15h27

    Une fois de plus le commentaire est parti aux oublièttes. il te disait notre admiration pour ta poésie et la chaleur qu'elle dégage, pleine d'optimisme et d'amour. Nous ne t'oublions pas et pensons fort à vous deux. Los padres

    Reply

  9. Lili Saint Laurent
    4 juillet 2016 @ 22h19

    Coucou Sylvie-Anne, heureuse de t'entendre ! Ton message est trop mignon et évidemment dans l'air du temps… Merci ! À bientôt en live. Bisous. Lili

    Reply

  10. Lili Saint Laurent
    4 juillet 2016 @ 22h22

    Chers tous deux, merci pour votre présence et vos pensées. Je suis contente de voir que l'iPad a enfin retrouvé le chemin vers le blog :-). Plein de pensées affectueuses en retour et de gros bisous.

    Reply

  11. halima madouri
    30 juillet 2016 @ 9h07

    c'est vraiment très émouvant votre manière de s'exprimer et de faire ressortir ce que ressent beaucoup de parkinsoniens sans pour autant pouvoir extérioriser et définir cette ardente volonté de profiter de tous les plaisirs de la vie,tant que c'est possible;et de concrétiser des ouvrages et pouvoir communiquer cette joie de vivre que beaucoup de gens en bonne santé ont perdu;merci d'avoir comme moi ce pouvoir magique d'être positif et de le faire communiquer autour de soi

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *