Les pilules du bonheur

165 pilules roses
30 pilules rose pâles
30 pilules rouges

30 pilules blanches

Soit 255 petits véhicules d’énergie prêts et rangés pour le mois à venir !

Pas facile de vivre en colocation avec un toxicomane. Non seulement ce Fils de Park’s me grignote peu à peu les neurones, mais en plus de cela, il m’a prise en otage. Le deal ? De la dopamine sous toutes les formes et sous toutes les couleurs oui, mais de la dopamine !

Pas moyen de négocier ni de parlementer, il m’a transformée en petit lapin Duracell.

Et si j’ai le malheur de me rebeller, de décaler les prises, c’est la guerre ! Il m’éjecte directement dans un monde sans vitesse, instable, et plus qu’incertain. Où je dois même réapprendre des gestes enfantins. Qui ne m’a pas vue sur un trampoline entre deux prises ne peut pas comprendre. Et même si c’est drôle, je ne mettrai pas de vidéo sur YouTube, il serait trop content!

Je n’ai pas beaucoup pris de médicaments dans ma vie, enfin dans ma vie d’avant. Pas d’addiction particulière pour les pilules du bonheur ou autre substance hallucinogène. Alors, imaginez ma surprise la première fois que j’ai vu toutes ces petites boîtes entassées sur le comptoir de la pharmacie en échange d’une ordonnance à mon nom !

J’ai appris peu à peu à m’organiser, à détecter les phases « on » et « off », à gérer mon traitement pour apprivoiser cette bête sauvage qui sommeille en moi.

Mais, c’est difficile, il n’y a pas de recette, chaque cas est différent et en plus l’autre con, il continue à creuser le déficit ! Et avec des taux d’intérêt si élevés que nous allons droit vers la faillite !

Mon espoir : l’avancée médicale  et les Killers de Fils de Park’s !

Mais pour le moment, avec mon fragile équilibre émotionnel et physique, je continue ma route à la vitesse d’un escargot bien sûr, mais avec un cœur gros comme ça et une putain d’envie de respirer la vie à pleins poumons. Peu à peu, la maladie m’apprend l’art de la négociation, de l’humour et de la sérénité.

Aujourd’hui, je ne me bats plus contre des moulins à vent, je le laisse donc s’épuiser, creuser… Et moi ?

Moi, j’apprends à vivre différemment, plus doucement, mais plus intensément. Et pour cela le deal c’est que tous les mois, je compte…

165 pilules roses
30 pilules rose pâles
30 pilules rouges